Condom: journaux français

  >>PHOTOS

La trentième Edition du Festival international des bandas y penas de Condom est partie pour être à la hauteur de ce qu'on est en droit d'attendre d'un tel anniversaire. Dès hier après-midi, les vingt groupes engagés dans la compétition officielle ont entamé leurs premiers tours de ville, à la poursuite de la palme d'or et des accessits du festival. Et s'il est une formation qui a fait sensation, d'entrée de jeu, c'est sans aucun doute Chenegouga, la première banda suisse à se présenter sur le pavé condomois.

Sensation suisse. Les Helvètes, avec leurs maquillages dorés, leurs costumes presque reptiliens et leurs capes argentées, ont fait leur petit effet à chacune de leurs apparitions. Leur répertoire se révélait aussi peu classique que leurs tenues, et quand ils ont déboulé sur la place Saint-Pierre, ils ont carrément fait exploser un public auquel les régionales de l'étape, les Kanari's de Montréal-du-Gers et les Marcels de La Romieu, avaient déjà mis le feu. Toutes les valeurs sûres s'étant également mises à la mesure du rendez-vous, le final dominical promet d'être chaud.
C'est à 18 h 30, cet après-midi, que l'on connaîtra le nom de la palme d'or et du champion de France 2002, et celui des titulaires de la douzaine d'accessits : lunes, tambourins et prix spécial. Un premier prix, avant tout amical, a déjà été décerné dans la nuit de vendredi à samedi, en clôture de la 7e Rencontre des bandas gersoises. Ce sont les Muppets de Miélan qui ont reçu le trophée ´ Sud-Ouest ª. Quoi qu'il arrive aujourd'hui, une seconde formation départementale sera récompensée du prix excellence Gers parmi les Marcels et les Kanari's. ................
le dimanche 12 mai 2002

 

BANDAS A CONDOM
Les favoris ont bien été au rendez-vous de l'anniversaire et la principale surprise aurait pu venir de la banda suisse Chenegouga, hors-concours, mais largement acclamée pour sa première participation.

Affluence. Si les menaces météorologiques qui ont pesé sur la soirée d'ouverture ont pénalisé l'affluence du vendredi, il semble qu'on ait été proche, ce week-end, des 30 000 entrées de 2001......
le lundi 13 mai 2002

 

Chenegouga la Suisse

Les musiciens suisses de la banda Chenegouga ont fait un véritable tabac pour leur première participation aux Bandas. Contraints de quitter Condom en milieu d'aprés-midi, ils n'ont pas été classés mais recevront tout de même un prix spécial. Une juste récompense pour une formation qui n'est pas passée inaperçue.

 

 

 

 

La Chenegouga de Carnabagnes, de Suisse, a emballé le public. Malheureusement, elle a été classée hors concours, du fait qu'elle a dû rejoindre la Suisse plus tôt que prévu et n'a pas pu assumer le podium musical. Un prix spécial lui sera décerné. La Châtelaine et La Band'As de Wattrelos se tenaient ´ dans un mouchoir de poche ª.....
le mardi 14 mai 2002

Entourés par l'activité et tirés par les notes musicales, nous sommes arrivés sur la place Saint-Pierre pour la prochaine Ètape de la visite. Nous étions supris par le nombre de gens qui se trouvaient là. Les habitants dansaient derrière leurs fenêtres ouvertes. Une ambiance incroyable a pris la foule quand le premier membre du groupe suisse chenegouga de Carnabagnes est arrivé sur la scène comme une explosion de dynamite. Quelle performance, quel spectacle, une vraie pièce de théâtre avec les déguisements de l'espace intersidéral et le maquillage. A Condom, pour leur première participation, ils ont joué de leurs instruments avec force, joie et folie, ce qui a séduit tout le monde. ª En regardant les visages étonnés, j'ai pensé que la ville n'avait jamais vu une banda si différente. Toutes les bandas avaient un charme particulier à offrir au public et on a beaucoup apprécié chacune. Les Kanari's, de Montréal, qui ont été récompensés, nous ont charmés. ª En parlant avec quelques Anglais que j'ai rencontrés, ils m'ont exprimé leur plaisir de voir tous ces jeunes jouant un instrument avec émotion. Ce festival garde un esprit communautaire, au contraire des villages anglais où le rapport à l'autre n'existe pas. ª Un Londonien a dit que de voir un groupe jouer ici, c'est la magie, mais de regarder vingt groupes de musiciens dans le même lieu, c'est incroyable! On est gâté à Condom! Vive les bandas et à l'année prochaine!ª
le mercredi 15 mai 2002